• La Presse en Parle..

    L’Aérienne s’offre un ULM pour ses 20 ans

     

    L’Aérienne du Choletais a entrepris la construction de A à Z d’un avion ultra léger pour ses 20 ans ! Ce projet, qui fédère tous les bénévoles du club, permettra également de rendre la formation au pilotage plus accessible.

     

    Dans le cadre de son 20e anniversaire, l’Aérienne du Choletais construit depuis deux mois un ULM (ultra léger motorisé) de type Savannah, 100 cv. Un projet rendu possible 

    « grâce une équipe d’une vingtaine de membres de notre aéro-club, dont tous nos jeunes, qui s’activent, sans compter, chaque semaine », précise Philippe Renaudet, le président de l’association.

     

     

    Cet ULM, composé d’environ 3 000 pièces et de

    10 000 rivets, devrait être opérationnel en juin prochain.

    Doté d’un silencieux, son moteur de

    100 cv lui permettra d’atteindre les 180 km/h.

    Il peut parcourir environ 600 km pendant presque

    4 heures sans refaire le plein d’essence.

    Ses performances lui permettent de décoller et d’atterrir sur des distances inférieures à 50 mètres.

     

    La Presse en Parle..

     

     

    Projet fédérateur


    Pour Philippe Renaudet, ce projet d’ULM est un projet d’intérêts multiples. 

    « C’est un projet très fédérateur au sein de notre aéro-club, affirme-t-il. 

    Il implique des membres de toutes les générations.

     

    De plus, les aéro-clubs se dotent de plus en plus d’un ULM car c’est une façon différente de prendre la voie des airs.

    Enfin, c’est aussi une façon de voler à des coûts inférieurs de 40% à l’avion tout en offrant une ouverture vers le monde aéronautique. Cette construction est le projet phare des 20 ans de notre association qui s’inscrit pleinement dans notre objet social : la promotion de l’aéronautique sous toutes ses formes ».

     

    Ce projet est encadré par deux experts du club en aéronautique, Didier Garreau, pilote de ligne, ancien mécanicien sur Airbus, ainsi que Mickaël Blanchard, pilote ULM et passionné de mécanique. Comme le précisent ces derniers, « tous les jeunes du club s’impliquent d’une façon d’autant plus importante qu’ils participent à un projet très stimulant et formateur ».

     

    Apprendre à piloter à prix modéré


    « C’est pour nous un projet vraiment formidable car on monte une machine qui va voler et c’est très formateur, déclarent Jules Echasserieau, Alexandre Tignon et Maxime Delage-Damo,

    3 des jeunes qui participent à ce projet. 

    Grâce à nos aînés nous apprenons beaucoup de choses. Et nous sommes aussi heureux de ce projet car il va permettre à des Choletais de pratiquer l’ULM, d’apprendre à piloter à des prix très attractifs ».

     

     

    Le prix de l’heure de vol sera en effet de 79 €. Grâce à différents soutiens, un jeune pourra ainsi passer son brevet de pilote pour environ 1000 €.

     

    Pour l’aéro-club, cela représente un investissement financier très important

    (environ 50 000 €), qui comprend l’ULM, le moteur et l’instrumentation. L’ensemble nécessite environ 1300 heures de travail.

    L’appareil sera aux couleurs des célèbres taxis new-yorkais, un clin d’œil au voyage, à l’aventure, au terme « taxi » qui est souvent utilisé pour qualifier un avion. Et, aussi, à une destination bien connue de certains des membres de l’Aérienne et pilotes de ligne. « 30 % des gens du club sont liés à l’aéronautique professionnelle », confirme le président.

     

    L’Aérienne du Choletais a été créée en 1996. Organisatrice des anciens meetings aériens internationaux choletais, elle est aujourd’hui forte d’une soixantaine de membres et dotée de trois avions et d’un ULM.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :